La « LETRE » de juillet 2013

La phase 1 du projet « LETRE » prend fin !

Ce vendredi 19 juillet 2013, nous étions une trentaine lors de la restitution du diagnostic. Parmi les présents : des membres de STE et de la commission Développement Durable, les entreprises que j’avais contactées, les partenaires institutionnels (la CCLD, le Pays Touraine Coté Sud, l’IUT de Tours, l’ADEME, les chambres consulaires, le Conseil Général, Touraine Propre,…), ainsi que des professionnels du déchet (PASCAULT, COVED, CYCLIA,…).

Sur un total de 75 producteurs de déchets visités, 75 % sont prêts à continuer l’aventure ensemble !

Pour vous résumer les grandes lignes de cette enquête (sachant que l’ensemble des résultats est basé sur les données des 75 producteurs de déchets visités) :

Typologie et tonnages

Les déchets les plus couramment produits sont les cartons, les papiers et les DnDAE* (déchets enfouis).

(*DnDAE : Déchets non Dangereux des Activités Économiques)

Si l’on regarde les tonnages actuels, on se rend compte que la part des DnDAE (1430 Tonnes) représente 50% de la totalité des déchets produits (2880 Tonnes).

En s’intéressant aux 1430 Tonnes de déchets enfouis, après calculs et estimations, il s’avère que 50% de ce tonnage représente des déchets qui pourraient être valorisés alors qu’ils sont actuellement enfouis. Le carton, le papier et les déchets alimentaires sont estimés à ¼ des déchets enfouis.

Si les entreprises diminuaient de 50% leurs quantités de DnDAE, les gains ne seraient pas négligeables. (Approximativement 1500€ de gain par an pour une entreprise de production moyenne de 30 T/an). De plus, les papiers et cartons ont une forte valeur marchande et s’ils étaient revendus cela ferait également un gain considérable pour les entreprises.

Sur les 2880 Tonnes de déchets produits sur les 75 producteurs de déchets, 75% des déchets pourraient donc être valorisés alors qu’actuellement il y en a 50%.

Pratiques des 75 producteurs de déchets visités

L’enquête révèle que 80% des entreprises trient le carton qu’elles produisent mais que moins de 50% des entreprises trient leurs palettes, plastiques, papiers, bois et déchets alimentaires.

40% des producteurs de cartons utilisent la collecte sélective de la CCLD. On remarque cependant que ce sont des quantités dispersées et que les plus gros tonnages sont gérés par des prestataires de collecte.

45% ne trient pas leurs déchets papiers et le destinent à l’enfouissement (via CCLD ou COVED).

50% ne valorisent pas leurs palettes et les destinent au tout venant, au stock, au poêle à bois et au brûlage sauvage.

85% ne trient pas leurs déchets alimentaires et les destinent à l’enfouissement.

35% brûlent leurs déchets verts (brûlage sauvage INTERDIT par la loi, voir Circulaire du 18 novembre 2011).

Je vous invite à voir l’intégralité de la restitution. Vous pouvez aussi lire l’article de la Nouvelle République et celui de la Renaissance Lochoise.

Et pour la suite du projet…

La phase 2 du projet « LETRE » va pouvoir se mettre en place.

Ce que nous pressentions au niveau de la gestion des déchets a été confirmé par l’étude. Il y a un réel besoin d’amélioration de la gestion des déchets sur le territoire et d’aide aux entreprises. Ces dernières sont motivées pour continuer le projet et les partenaires institutionnels nous soutiennent également. Ils sont maintenant convaincus de la nécessité de ce projet et de notre crédibilité quant à la réalisation du diagnostic et du travail effectué.

  • La CCLD soutient financièrement le projet depuis son commencement.
  • Notre demande de subvention à la région via l’initiative ID en Campagne nous a été accordée.
  • Le Pays Touraine Côté Sud, à travers les subventions LEADER, est prêt à nous accompagner.
  • Et enfin, l’ADEME nous propose son aide financière, pour le regroupement d’entreprises.

De plus, d’autres partenaires nous soutiennent tels que le Département Génie Biologique de l’IUT de Tours, la CCI, la CMA, le Conseil Général, la Chambre d’Agriculture, Touraine Propre.

Cette deuxième phase va donc commencer par le recrutement d’un apprenti de Licence Professionnelle « GEMD : Gestion de l’Environnement : Métier des Déchets ». Le travail va être d’affiner le diagnostic en estimant les gisements des différents déchets sur le territoire entier afin de pouvoir avoir une idée des coûts de traitements et des gains engendrés par la valorisation.

Une fois tout ceci estimé, STE pourra enfin faciliter la mise en place des premières pistes utiles et pratiques pour les entreprises. Ces dernières seront approfondies par priorité et en fonction des possibilités techniques et financières.

Si vous êtes une entreprise intéressée par la démarche et que vous souhaitez y participer, ou si vous connaissez des entreprises susceptibles d’être intéressées, n’hésitez pas à m’en faire part à ste.reductiondechets@gmail.com.
N’hésitez pas non plus à inviter vos contacts à venir visiter notre site internet, ils y trouveront des informations accessibles sur la thématique des déchets. De même, toute suggestion, toute information ou idée pouvant nous faire avancer dans nos projets seront accueillies avec plaisir !

Partager :

Contact

T. 02 47 91 42 60

Chez E-Base
1 rue Viollet le Duc
37600 Loches

Pour adhérer à Sud Touraine Entreprises,
merci de bien vouloir contacter Yannick Savary, Président de l’association.