La « LETRE » de juin 2013

Où en sommes-nous ?

Le diagnostic touche à sa fin… A ce jour, j’ai pu échanger sur le sujet de la gestion des déchets avec 70 entreprises sur un total de 81 contactées. Il me reste très peu d’entreprises à visiter.

Après dépouillement des questionnaires, nous pouvons faire des constats et tracer de grandes tendances concernant les gisements des différents types de déchets produits sur le territoire, leur gestion et les problématiques rencontrées par les entreprises. Pour avoir un aperçu sur les 70 entreprises visitées, voici quelques tonnages :

La restitution aura lieu le vendredi 19 juillet 2013 à partir de 14h dans les locaux d’e-base. Sont invités les différents partenaires du projet dont le Pays de la Touraine Côté Sud, la Communauté de Communes Loches Développement, l’IUT de Tours, l’ADEME, les Chambres Consulaires, ainsi que des professionnels locaux du déchet et les 80 entreprises contactées lors de l’étude.

La piste de réflexion du mois !

Les cartons et les palettes : une problématique commune

La problématique des cartons et des palettes touche tout secteur d’activité, que ce soit les petites ou grandes entreprises, les commerces, les industries, les artisans…

Pour que la collecte soit rentable pour le professionnel, le gisement des palettes perdues ou des cartons ne doit pas être négligeable. C’est pourquoi la solution est de stocker.

Cependant, la plupart des entreprises manquent de place pour stocker ce type de déchets volumineux. De plus, le stockage représente un certain nombre de risques tel que le risque inflammable. Enfin, le stockage des palettes en extérieur renvoie également un mauvais visuel au voisinage.

Sur le territoire, l’enquête a relevé que certaines entreprises gèrent ces déchets d’une manière correcte (en faisant appel à un prestataire de collecte en général) mais d’autres ne veulent pas s’encombrer avec ces inconvénients et les jettent (dans le meilleur des cas) sans les trier.

Il existe pourtant des solutions pour revaloriser ces deux types de déchets. Ce sont peut-être des pistes à étudier et à suivre pour améliorer la gestion des déchets sur le territoire ?

Pour y voir plus clair…

Entre la COVED, la déchèterie de la Baillaudière et la Communauté de Communes Loches Développement, il y a de quoi s’y perdre ! Suite à la visite de plusieurs entreprises, je me suis rendue compte que la plupart des professionnels mélangent un peu tout concernant les interlocuteurs gérant les déchets sur le territoire. C’est pourquoi j’ai rédigé une synthèse résumant les liens entre ces trois structures.

La Communauté de Communes de Loches Développement

Elle a la compétence « déchets ménagers », c’est-à-dire qu’elle a en charge les compétences collecte et traitement des déchets produits par les ménages des 20 communes du territoire. A travers cette compétence, elle gère le tri sélectif, les ordures ménagères, la déchèterie et cela est financé via la taxe Ordures Ménagères.

Le prestataire de collecte et de traitement de la CCLD est la COVED.

La CCLD n’a pas la compétence «déchets des entreprises», cependant elle l’étend tout de même aux entreprises ayant des gisements trop faibles pour faire appel à un prestataire privé. Dans ce cas, les entreprises payent une taxe ou une redevance spéciale à la CCLD qui a un contrat avec la COVED.

La déchèterie de la Baillaudière

Elle appartient et est gérée par la CCLD. Elle accueille principalement les déchets des ménages (de 8h à 12 et de 14h à 18h) mais ouvre le mardi matin (de 8h à 12h) exclusivement pour les professionnels.

Les déchets acceptés sont les papiers, le verre, les sacs jaunes, les huiles de vidange et de friture, le bois, la ferraille, les gravats, le tout venant, les déchets verts, les cartons, les lunettes, les bouchons de bouteilles en plastique, les textiles, les cartouches d’encre, les DEEE (déchets d’équipement électroniques et électriques), les piles, les lampes & néons ainsi que les DMS (déchets ménagers spéciaux) : les peintures, les produits phytosanitaires, les aérosols.

La COVED

COVED, filiale du groupe SAUR, est un prestataire de collecte, de tri, de valorisation et de traitement de tous types de déchets. C’est le prestataire que la CCLD a choisi pour assurer sa compétence « déchets ménagers» sur le territoire.

Les entreprises, responsables de la gestion de leurs déchets jusqu’à leur valorisation ou élimination finale, doivent passer des contrats directs avec des prestataires, COVED ou autres. Dans le cas où ils ont des gisements faibles, ils peuvent profiter de la compétence de la CCLD en payant la taxe ou la redevance spéciale et se faire collecter par le prestataire de la CCLD qui est la COVED.

Si vous souhaitez d’avantage d’informations sur le prestataire COVED, je vous invite à cliquer ici. Vous y trouverez des informations leur centre de tri, leur plateforme de compostage ainsi que le fonctionnement de l’installation de stockage qui permet la production d’électricité…

Si vous êtes une entreprise intéressée par la démarche et que vous souhaitez y participer, ou si vous connaissez des entreprises susceptibles d’être intéressées, n’hésitez pas à m’en faire part à ste.reductiondechets@gmail.com.
N’hésitez pas non plus à inviter vos contacts à venir visiter notre site internet, ils y trouveront des informations accessibles sur la thématique des déchets. De même, toute suggestion, toute information ou idée pouvant nous faire avancer dans nos projets seront accueillies avec plaisir !

Partager :

Contact

T. 02 47 91 42 60

Chez E-Base
1 rue Viollet le Duc
37600 Loches

Pour adhérer à Sud Touraine Entreprises,
merci de bien vouloir contacter Yannick Savary, Président de l’association.